Promo !
Sans El ,les Dieux ne voleraient pas si haut !

Sans el les dieux ne voleraient pas si Haut

0 out of 5

7,000CFA 5,000CFA

Sans εl les dieux ne voleraient pas si haut ! se veut, sur le plan du fond, une œuvre riche et osée. C’est la recherche d’un équilibre certain entre homme et femme, dans le contexte actuel de guerres de sexes. Un contexte où l’homme, cet « apprenti dieu », qui, « sans ailes ne volerait pas si haut » se pose en maître de toutes choses et croit devoir marginaliser celle qui, comme il est écrit, a été tirée de sa côte. Elle représente ainsi pour lui, non pas un être à part entière, mais un morceau de l’homme censé l’accompagner dans son aventure terrestre. En face, la femme ! l’épouse ! l’amante ! l’amie ! La femme du 21e siècle, la femme émancipée qui se réclame égale de l’homme, sinon sa supérieure, a bien son mot à dire ! N’atelle pas, dès la création, bénéficié de quelques moments privilégiés d’intimité avec le créateur alors que l’homme, par Dieu lui-même endormi, dormait d’un sommeil profond ? Être sacré elle a été consacrée ! pense-t-elle ! N’estelle pas celle par qui passent la vie et le bonheur ? C’est à se demander où se trouve exactement le sexe fort, et quel est le sexe faible.

Auteur : Marie Julie Nguetse Catégorie :

Description

Sans εl les dieux ne voleraient pas si haut ! se veut, sur le plan du fond, une œuvre riche et osée. C’est la recherche d’un équilibre certain entre homme et femme, dans le contexte actuel de guerres de sexes. Un contexte où l’homme, cet « apprenti dieu », qui, « sans ailes ne volerait pas si haut » se pose en maître de toutes choses et croit devoir marginaliser celle qui, comme il est écrit, a été tirée de sa côte. Elle représente ainsi pour lui, non pas un être à part entière, mais un morceau de l’homme censé l’accompagner dans son aventure terrestre. En face, la femme ! l’épouse ! l’amante ! l’amie ! La femme du 21e siècle, la femme émancipée qui se réclame égale de l’homme, sinon sa supérieure, a bien son mot à dire ! N’atelle pas, dès la création, bénéficié de quelques moments privilégiés d’intimité avec le créateur alors que l’homme, par Dieu lui-même endormi, dormait d’un sommeil profond ? Être sacré elle a été consacrée ! pense-t-elle ! N’estelle pas celle par qui passent la vie et le bonheur ? C’est à se demander où se trouve exactement le sexe fort, et quel est le sexe faible.

La transsexualité abordée ici n’est sans doute que le moyen pour la romancière de dire cet embarras. Le récit de Marie Julie NGUETSE vient montrer la complémentarité des deux sexes, aucun ne pouvant s’en sortir sans l’autre, aucun n’étant foncièrement supérieur ou inférieur à l’autre. Alphonse Etouke n’accèdetil pas à la magistrature suprême grâce à Evéta, épouse maltraitée, frustrée mais forte et audacieuse ? Celleci ne brilletelle pas grâce au précieux soutien de Précius Ader, son brave et généreux prince ? Dr Sephir, Pr Tar et l’Ancienne, femmes et hommes confondus, ne sontils pas les piliers qui soutiennent et élèvent le mal ? Ne sontce pas Evéta, Adrien et Precius… qui se mettent ensemble pour des premiers contrer les projets immondes ? Heureusement qu’il y a l’amour ! Ce sentiment qui élève l’esprit et qui, à dessein, aura été la première recommandation de Dieu. Et l’amour, dit la romancière « est met des dieux ! et heureux l’homme qui peut déjà glaner sous la table des dieux.

C’est donc un roman d’élévation qui au réel mêle le fantastique, le merveilleux ; un roman de sublimation qui aux humains procure des ailes de géant pour que des dieux ils ne soient jamais assez éloignés. Un roman d’exaltation qui entre femmes et hommes recherche l’équilibre perdu, magnifie l’amour, prône l’esprit de paix sans lequel l’édification de la société ne serait réellement envisageable. Bien audelà de toutes ces considérations, ce roman est un mythe. Le mythe n’étant jamais loin de la réalité, celuici replonge le lecteur dans la genèse, le replace dans le jardin d’Éden, à l’aube des temps, pour de la femme réapprécier le rôle ambigu. Et voici que la romancière, par la magie de l’écriture remonte à la source de la création pour interpeler les dieux et à l’humanité, donner un nouveau départ.

                                                                                                    Pr ANDRÉ EMTCHEU

                                               Conseiller Technique du Recteur de l’Université de Yaoundé I

Informations complémentaires

Référence / ISBN

9782953663907

Avis

Aucun avis

Soyez le premier à commenter